Atelier participatif pour la collecte d’indicateurs sur la prise de décisions réceptives et inclusives pour les ODD   Recently updated !


Cette activité va:

  • Donner de l’élan et stimulez l’interactivité au fur et à mesure que cet exercice commence par des paires, passe à des quatuors et se termine par une discussion en grand groupe.
  • Aider les participants à faire connaissance les uns avec les autres et à savoir qui se trouve dans la salle.
  • Créer un espace sûr et positif en invitant les participants à apprendre à se connaître par le dialogue et en renforçant leur capacité d’écoute active.
  • Commencer une discussion sur la capacité des participants d’avoir leur mot à dire ou de participer aux processus qui ont un impact sur leurs communautés.
  • Donner aux participants l’occasion de faire un remue-méninges sur les moyens d’assurer une meilleure représentation au sein de leur collectivité.
  • Vous donner l’occasion d’améliorer vos compétences en matière de maîtrise des données en analysant l’information recueillie au cours de l’exercice.

Vous aurez besoin de :

  • De 4 à 16 participants.
  • Au moins deux heures pour les étapes 1 à 5, et 30 minutes supplémentaires pour exécuter l’étape 6.
  • Un facilitateur désigné qui peut diriger l’activité (et ne pas y participer).
  • Une grande chambre spacieuse.
  • Chaises disposées en cercle (pour commencer).
  • Stylos et marqueurs
  • Notes autocollantes
  • Espace mural pour apposer des notes autocollantes.
  • Tableau à feuilles mobiles
  • Support pour tableau à feuilles mobiles
  • Imprimés du Polycopié (Questionnaire, voir ci-dessous), au moins un par participant plus quelques extras.
  • Impression du formulaire d’évaluation (voir ci-dessous)
  • Presse-papiers

Avant de commencer

  • Passez en revue l’activité et décidez si vous voulez faire toutes les étapes ou seulement quelques-unes d’entre elles. Les étapes 1 à 5 sont probablement le minimum. L’étape 6 est facultative, mais elle devrait être envisagée en fonction de ce que vous essayez d’accomplir.
  • Vous êtes libre de modifier et d’adapter cette activité de quelque façon que ce soit, y compris les traductions, le Document à distribuer et le Formulaire d’évaluation.
  • Passez en revue les scripts (voir ci-dessous) à la fin de ce document et déterminez si vous allez les utiliser ou les modifier.
  • Comptez vos participants. Évidemment, cela fonctionne très bien avec un numéro de groupe qui est divisible par quatre. Cependant, il est probable que vous ayez un nombre impair. Toutes les tailles de groupe indiquées dans l’exercice sont idéales, mais vous devrez peut-être faire une paire un triple ou un quatuor un sextuor, etc. Faites preuve de discernement et rappelez-vous que les groupes plus nombreux prendront plus de temps.
  • Y a-t-il quelque chose qui n’a pas de sens ? Si vous avez des questions sur l’activité ou si vous voulez en discuter davantage, contactez-nous ! Envoyez un courriel à ‘’workshops à fabriders.net’ pour prendre rendez-vous pour une conversation.

Suggestions pour commencer l’atelier:

  • Faites les présentations (introduction suggérée : votre nom, d’où vous venez et UNE phrase sur la raison pour laquelle vous êtes venu à la réunion),
  • Passez en revue l’ordre du jour et les objectifs de la réunion,
  • Fournir des lignes directrices pour interagir respectueusement et créer un espace sécuritaire pour la participation de tous.

Etape 1 – Introduisez l’activité

Pour commencer, expliquez à vos participants pourquoi vous organisez l’activité et donnez-leur des conseils sur la façon d’en tirer le meilleur parti. (Voir Scripts ci-dessous)

Etape 2 – Conduire des interviews en Paires

Kinera for Youth Evolution: Conduit des Interviews

Après avoir donné ’le script’ ou votre introduction. Demandez aux participants de se répartir en paires, en choisissant la personne qu’ils connaissent le moins. Une fois qu’ils ont formé des paires, remettez à chaque paire deux exemplaires du document imprimé (Questionnaire, voir ci-dessous).

Avant de commencer leurs entrevues, passez rapidement en revue les questions clés.

  1. Dan quelle mesure avez-vous confiance en votre capacité de participer à la vie politique ?
  2. Dans quelle mesure diriez-vous que le système politique du[pays] permet à des gens comme vous d’avoir leur mot à dire dans ce que fait le gouvernement ?
  3. Pouvez-vou décrire un endroit ou un moment où vous avez été en mesure d’influencer la prise de décision dans votre communauté ?

Laissez-les s’interviewer. L’intervieweur notera les réponses de la personne interrogée. Après cinq minutes, demandez-leur de changer de rôle.

Une fois les entrevues terminées. Les intervieweurs devraient vérifier deux fois ce qu’ils ont écrit. Quelqu’un qui lirait le journal pourrait-il comprendre l’expérience et le point de vue de la personne que vous interviewez ?

Etape 3 – Discuter des résultats en petits groupes

Kinara for Youth Evolution: En petits groupes

Après qu’ils se soient interviewés, dites-leur de trouver une autre paire. Ils devraient échanger des formulaires avec la nouvelle paire et s’assurer que ce qu’ils ont écrit a un sens pour quelqu’un qui les lit.

Une fois qu’ils ont examiné et clarifié les réponses, demandez-leur de prendre quelques minutes pour discuter et comparer les points communs et les différences dans les réponses aux questions 1, 2 et 3.

Demandez aux quatuors d’échanger des formulaires après avoir fait cela et de rechercher les points communs et les différences dans les réponses aux questions 1, 2 et 3. Répétez le processus jusqu’à ce que tout le monde ait lu toutes les réponses.

Etape 4 – Discussions en grands groupes

Une fois qu’ils auront lu toutes les réponses et qu’ils auront l’occasion d’en discuter dans les petits groupes, demandez-leur de former un cercle qui inclut tout le monde dans la salle.

Posez les questions suivantes en inscrivant les réponses sur un tableau à feuilles mobiles à l’avant de la salle.

  1. Quelle est l’expérience de la plupart des personnes présentes dans cette salle? Quelles sont les similitudes dans les réponses ?
  2. Quelles sont les expériences des autres personnes présentes dans cette salle? Quelles sont les différences dans les réponses ?
  3. Pourquoi les personnes présentes dans la salle ont-elles cette expérience ?

N’oubliez pas de noter ce que vous avez écrit sur le tableau à feuilles mobiles pour l’envoyer à CIVICUS. N’hésitez pas à transcrire ou même à prendre une photo de la feuille et à nous l’envoyer.

Kinara for Youth Evolution: Discussion de grands groupes

PRENEZ UNE BREVE PAUSE (10 MINUTES)

Etape 5 – Construction de solutions collectives

Demandez à vos participants de former de nouveaux groupes de trois. Distribuez des notes autocollantes et des marqueurs ou des stylos à tous les groupes. Dites-leur qu’ils ont maintenant 10 minutes de plus pour faire un remue-méninges sur les réponses à la question:

Comment pourrions-nous rendre la prise de décisions pertinentes par rapport à ce dont nous discutons aujourd’hui, plus inclusive et mieux adaptée ?

Demandez-leur d’écrire leurs réponses sur des notes autocollantes (une par note autocollante). Rappelez-leur à l’occasion que ” plus c’est plus ” – ils doivent générer autant de réponses qu’ils le peuvent. Rappelez-leur également que la note autocollante doit contenir une phrase complète, car elle devra être lue et comprise d’elle-même.

Une fois que les groupes ont généré des notes collantes, ils devraient les placer sur un mur dans un ordre aléatoire.

Une fois que toutes les notes autocollantes sont sur le mur, dites aux participants qu’ils ont une tâche importante à accomplir – chacun doit revoir chaque note autocollante sur le mur. Encouragez-les à les lire tous.

Ensuite, demandez à l’ensemble du groupe de regrouper des notes autocollantes similaires. Fournissez des notes autocollantes vierges pour qu’ils puissent fournir des titres pour les groupes de notes autocollantes.

Une fois qu’ils ont organisé toutes les notes autocollantes et qu’ils sont encore debout devant le mur, demandez-leur de réfléchir à ce qu’ils voient. Quelque chose leur saute aux yeux ? Y a-t-il une solution sur le mur qui, selon eux, devrait être recherchée ?

Etape 6 (Facultatif) – Faire du plaidoyer

Comprendre les expériences vécues dans la salle est la première étape. Afin de créer des solutions, nous devons développer des récits et des histoires que nous pouvons utiliser dans notre plaidoyer pour engager et informer les autres.

Demandez aux participants de former de nouveaux groupes de trois. Assignez à chaque groupe un auditoire et une tâche pour créer une histoire à partir de ce qu’ils ont vu dans les réponses. Il pourrait y avoir un auditoire pertinent et des mesures pertinentes qui sont ressorties de l’étape 5 à utiliser.

Encadrement suggéré qui pourrait être utile :

  • Informer un membre de cette communauté de ce qui se passe dans sa communauté.
  • Informez un décideur ou une personne influente de ce qui se passe dans cette communauté et de la façon dont il peut vous aider.
  • Dites à un allié ce qui se passe dans cette communauté pour qu’il se mobilise et qu’il passe à l’action.
  • Informez une partie neutre de ce qui se passe pour les éduquer et faire d’eux des alliés.
  • Dites à un adversaire ce qui se passe pour contrer son point de vue.

Afin d’élaborer une histoire à laquelle ils doivent réfléchir à :

  • Qu’est-ce qui est irrésistible pour la personne qui écoute l’histoire ?
  • Qu’est-ce que l’auditeur pourrait ne pas savoir qui rendra l’histoire plus pertinente (aider à la contextualiser) ?
  • Une personne en particulier qui représente cet auditoire. Ils devraient s’imaginer en train de leur raconter l’histoire et quelle pourrait être leur réaction.

Donnez à chaque groupe de trois à cinq minutes pour raconter leur histoire à tout le monde

Finalisez l’exercice

Terminez l’exercice par une discussion en grand groupe, en demandant aux participants ce qui les a surpris et ce qu’ils ont appris sur l’exercice. L’animateur devrait être à l’écoute des idées que les participants pourraient vouloir faire avancer à l’avenir A l’aide d’une feuille de tableau de papier, notez les engagements des participants sur la façon d’aller de l’avant et de travailler ensemble.

Demandez-vous, comment pourrions-nous bâtir sur ce que nous avons accompli ici aujourd’hui? Ont-ils des suggestions concrètes à faire pour aller de l’avant? Exemples:

  • Partagez vos histoires via les médias sociaux avec hashtags.
  • Testez des histoires avec différents publics pour voir comment ils réagissent.
  • Déterminer les occasions de recueillir les expériences des gens au sujet de la prise de décisions réceptives et inclusives, dans la collectivité. (Ayez des exemplaires supplémentaires du PDF à la disposition des participants pour qu’ils puissent les emporter)

Après l’activité

Veuillez envoyer les réponses que vous avez générées à l’étape 4 à CIVICUS afin que nous puissions les inclure dans notre présentation aux Nations Unies en juillet 2019 lors de son examen de l’Objectif 16 du développement durable: Paix, justice et institutions fortes. N’hésitez pas à envoyer une photo du tableau à feuilles mobiles que vous avez produit ou à taper les réponses dans un document. Envoyer à : datashift@civicus.org avec l’objet: Réponses ODD 16.7.2

Contactez-nous à propos de l’activité

Vous avez l’intention d’organiser l’activité, mais vous avez des questions? Vous voulez nous dire comment ça s’est passé ? Envoyez un courriel à workshops@fabriders.net  pour prendre rendez-vous pour une conversation.

Scripts

N’hésitez pas à utiliser ce qui suit ou à modifier l’un des éléments suivants.

Etape 1 – Introduction

Aujourd’hui, nous allons pratiquer l’art de partager et d’écouter nos histoires. En exerçant ces compétences et en saisissant les histoires, nous renforcerons notre capacité de raconter et de comprendre les expériences des uns et des autres, tout en créant une occasion pour ceux qui ne font pas partie de notre communauté de comprendre notre expérience et de trouver de meilleurs mécanismes pour régler les vieux problèmes.

Pour ce faire, nous utiliserons un mécanisme de création d’un dialogue mondial sur les défis mondiaux appelé les Objectifs de développement durable (ODD). Les GDS sont un appel universel à l’action pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les peuples jouissent de la paix et de la prospérité. Et notre gouvernement s’est déjà engagé à atteindre ces objectifs, y compris le SDG16 Paix, justice et institutions fortes. Afin d’aider à créer un dialogue mondial sur cette question, nous vous demandons de fournir des informations sur ce sujet, qui comprend les trois questions suivantes,

  1. Dans quelle mesure avez-vous confiance en votre propre capacité à participer à la vie politique ?
  2. Dans quelle mesure diriez-vous que le système politique du[pays] permet à des gens comme vous d’avoir leur mot à dire dans ce que fait le gouvernement ?
  3. Pouvez-vous décrire un endroit ou un moment où vous avez été en mesure d’influencer la prise de décision dans votre communauté ?

Nous discuterons de nos points de vue et de nos expériences et recueillerons cette information pour mesurer les efforts de notre gouvernement en vue d’atteindre l’objectif de développement durable et de prendre des décisions inclusives et adaptées. Les informations que vous recueillez aujourd’hui seront présentées aux Nations Unies en juillet 2019.

Nous vous demandons d’assumer la responsabilité de saisir efficacement cette information. Nous vous invitons à pratiquer l’écoute active pour créer une expérience sûre et positive, afin que vous puissiez vous faire une idée précise de l’expérience de votre partenaire. Voici quelques instructions pour vous aider à tirer le meilleur parti de cet exercice:

En tant qu’intervieweur, votre objectif est de saisir clairement la réponse de la personne interrogée.

  • Posez la question, puis restez silencieux pendant au moins une minute pour que la personne interrogée puisse réfléchir.
  • Écoutez chaque mot de la réponse.
  • Une fois l’interviewé terminé, assurez-vous de bien comprendre ce qu’il a dit. Posez des questions éclaircissantes sur tout ce que vous ne comprenez pas, afin de pouvoir saisir clairement leurs réponses sur la feuille de papier.
  • Évitez de proposer des solutions ou de juger. Concentrez-vous sur la saisie du point de vue de la personne interrogée et de ses réalités plutôt que sur vos propres pensées.

A la fin de l’étape 2 – Reflechissez à l’écoute active

Pour renforcer la pratique de l’écoute active de l’exercice, envisagez, après que chaque groupe ait partagé, de poser la question au groupe entier :

  • Qu’avez-vous appris sur le fait d’être un auditeur actif ?

Après que le groupe ait eu l’occasion de réfléchir sur le fait d’être un auditeur actif, soulevez ou renforcez ces points.

  • L’écoute active favorise la création d’une expérience sûre et positive qui aide la personne interrogée à mieux s’exprimer. Cette compétence n’est pas seulement essentielle à une bonne entrevue pour obtenir des données utiles, mais aussi pour les dialogues que nous aurons après cette activité.
  • L’écoute active est une compétence essentielle pour toute personne engagée dans le changement social, parce qu’il est crucial pour nous de vraiment comprendre les différentes perspectives, de remettre en question de façon constructive les façons existantes de comprendre une question.

Une fin suggérée : Nous venons d’apprendre à être des auditeurs ” actifs “. Poursuivons donc cette pratique jusqu’à la fin de l’événement, afin de mieux nous comprendre les uns les autres et de construire la solidarité.”

Appréciez la volonté de chacun de s’approprier le poste d'” intervieweur ” et la responsabilité de saisir le point de vue des personnes interrogées.

Etape 3 – Discuter des résultats en petits groupes

Ce que nous faisons à cette étape, c’est vérifier les renseignements que nous avons recueillis. Il s’agit d’une partie importante de la collecte et du traitement des données.

En lisant chaque réponse, vous commencez à vous faire une idée de l’expérience collective dans la salle. En cherchant les points communs et les différences, vous devriez commencer à vous faire une opinion sur les raisons de ces différences. Ce que nous faisons ici, c’est analyser nos données pour voir ce qu’elles nous disent.

Etape 6 – Quelle est l’histoire?

Ce que nous avons recueilli dans nos réponses ne sont essentiellement que des données brutes sur nos expériences. Nous avons discuté de ce que nos données nous disent et nous avons trouvé des solutions. Rendre les données vraiment utiles, c’est construire une histoire à partir de ces données, afin que les gens puissent comprendre ce qui se passe, s’y connecter et participer à nos efforts pour trouver des solutions.

Les histoires que nous créons ici ne sont qu’un premier pas. Nous devons quitter cette salle et trouver des gens à qui raconter l’histoire et voir s’ils sont efficaces.